LE RAVENSARA

Sur : http://greenhealth.chez.tiscali.fr/Index.htm

 

C'est petit à petit que nous parvenons à des définitions de plus en plus précises, en particulier pour les plantes qui ne bénéficient pas de normes AFNOR ou internationales.

Il existe depuis longtemps une confusion entre les plantes produisant les huiles essentielles de Ravensara aromatica, de Ravintsara et de Ravensara anisata et chacun les nomme selon ses connaissances ou les indications du producteur.

A Madagascar, patrie d'origine de ces plantes, une équipe de spécialistes s'est mobilisée pour que tout le monde des huiles essentielles en particulier, puisse communiquer sur les mêmes bases botaniques, pour ces huiles essentielles qui présentent un grand intérêt en Aromathérapie.

La confusion tient certainement à l'expression malgache qui traduit " la bonne plante " par Ravintsara : ravina pour feuille, arbre, comme dans " ravinala " l'arbre du voyageur ou " Ravitoto " la fameuse recette de feuilles de manioc hachées qui accompagne le riz, et tsara pour bien, bon, comme dans le remerciement à la salutation : " tsara be " ,ça va bien.

De nombreuses plantes médicinales risquaient aussi de contribuer à une confusion d'origine ethnique, puisque dans l'île, dix huit ethnies arborant chacune un idiome, pouvaient nommer différemment les plantes qui nous intéressent.

Cette confusion s'est établie depuis le XVI è siècle ; Flacourt en 1564 avait signalé cette extraordinaire plante aromatique reconnue traditionnellement tonique et antivirale puissante qui donnait par distillation une huile essentielle décrite par Baumé en 1775

Il semble que déjà les malgaches nommaient les camphriers " Ravintsara " le latin a repris cette origine vernaculaire en Ravensara aromatica.

La famille des Lauracées qui nous donne aussi les Cannelles, le Laurier, le Bois de Rose, le Camphre, est capable de produire aussi des variétés qui varient considérablement dans le profil biochimique de leurs huiles essentielles ainsi que dans celles provenant indifféremment de l'écorce, de la feuille, des racines ou des fruits qui peuvent elles-même présenter des différences notables.

Grâce à la comparaison des analyses chromatographiques, nous pensons que les huiles essentielles précédemment étudiées sous le nom Ravensara aromatica, sont très certainement de l'huile essentielle de Cinnamomum camphora à cinéole.

D'origine asiatique, le Camphrier produit de nombreuses sous espèces ou chémotypes et le profil chimique des HE peut varier en fonction des terroirs. Excepté le Camphrier du Japon (Hon-sho) qui produit plus de 50% de camphre il existe au moins quatre grands chémotypes :

  1. le type cinéole ; 70/75% avec 20% de terpènes
  2. le type Linalol ; 80/90% linalol et 10% terpènes (Ho oil, Shiu)
  3. le type Safrole ; 80% safrole et 10% monoterpénols
  4. le type Nérolidol ; 40 à 60% nérolidol avec 20%monoterpénoïdes et 20% sesquiterpénoïdes

Le Cinnamomum camphora qui pousse à Madagascara offre un % de cinéole important associé à du sabinène et de lA-terpinéol

Le Ravensara aromatica Sonnerat est une espèce complètement différente. Découverte et nommée par Sonnerat en 1782, c'est une des plantes endémiques les plus connues à Madagascar communément appelée Havozo ou Hazomanitra traduction de " arbre qui sent ".

Un arbre de 20 à 30 mètres de haut à l'écorce brun rouge, aux feuilles oblongues vert foncées sur le dessus, claires en dessous, reconnaissable à ses fleurs vertes et à ses fruits divisés en six septums qui contiennent aussi de l'huile essentielle.

Ravensara aromatica pousse à une altitude de 700 à 1000 mètres, abondant dans la forêt primaire de l'est ainsi qu'occasionnellement dans les forêts de la côte est malgré la surexploitation dont il a été victime.

En 1950, Danguy a décrit une espèce de Ravensara anisata comme variété à cause de son odeur anisée. En fait des études récentes ont confirmé que R. anisata et R. aromatica sont techniquement les mêmes variétés, la différence étant fournie par les organes producteurs d'huile essentielle différents : l'écorce, contenant et la feuille.

Ravensara aromatica a donc été choisi comme dénomination correcte par Rasoanaivo et De la Gorce en 1998.

L'huile essentielle de Ravintsara obtenue des feuilles du Cinnamomum camphora de Madagascar a un rendement moyen de 0,7 à 1% avec un pic de production jusqu'à 1,5% de décembre à février. Nous ne l'appelons pas Huile essentielle de Camphre mais Ravintsara car sa composition est particulière et différente des camphriers à cinéole asiatiques.

L'huile essentielle contient une forte proportion de cinéole 1.8, du sabinène et de lA-terpinéol. Le % de camphre contenu est très faible et parfois absent comparé à un camphre du Japon ou de Taïwan, ce qui lui confère des qualités certaines en aromathérapie. C'est un puissant antiviral, antibactérien, et un excellent neurotonique qui a été décrit sous le nom de Ravensara aromatica comme une des plus intéressantes découvertes en aromathérapie.

L'huile essentielle de Ravensara aromatica obtenue des feuilles du Ravensara aromatica a une structure chimique complètement différente. Les analyses montrent ses composants majeurs : limonène, sabinène, myrcène, linalol. La durée de distillation joue un rôle important dans sa composition. (Voir tableau II -Composants)

Puissant antiviral, c'est aussi un remède anti-stress et un tonique général, qui n'a pas été produit de manière continue et qui est inconnu bien que son nom soit à tort très répandu.

L'huile essentielle de " Havozo " ou ravensara anisata est produite à partir de l'écorce de Ravensara aromatica. Sa composition chimique majoritaire en M-E-Chavicol, la rapproche de l'huile essentielle d'ocimum basilicum ssp basilicum dont la production est plus écologique que l'exploitation de l'écorce de Ravensara. En effet la production de cette huile essentielle aurait un impact extrèmement destructeur sur la flore malgache

Conclusion :

La proposition est la suivante afin de clarifier les échanges et la communication :

RAVINTSARA est l'huile essentielle des feuilles de cinnamomum camphora à cinéole de Madagascar

RAVENSARA AROMATICA est l'huile essentielle des feuilles de Ravensara aromatica Sonnerat

HAVOZO est l'huile essentielle de l'écorce de Ravensara aromatica mais son utilisation et son exploitation sont formellement déconseillées en raison du risque de déforestation encouru.

Il y a une nette différence entre l'huile essentielle de Ravintsara et celle de Ravensara aromatica. Si votre fournisseur vous propose du Ravensara aromatica de Madagascar qui sent le cinéole vous pourrez être sur qu'il s'agit de Ravintsara (cinnamomum camphora cinéoliferum), le vrai Ravensara aromatica ayant une odeur plus terne plus terpénique et plus douce.

L'huile essentielle de Havozo a une odeur plus proche de l'anis que de l'estragon et comme nous l'avons vu son utilisation entrainerait, de la part des locaux, une expolitation dévastatrice.

Références :

De Medici, D., Pieretti, S., Salvatore, G. 1992 , Chemical analysis of essential oil of Malagasy medicinal plants by GCMS . Flavour and fragrance journal 7 (275-281)

Lawrence, B. 2000 Progress in essential oils- Ravensara oil. Perfumer and flavourist 25 (5) : 68-71

Möllenbeck S, Köenig T, Schreier P, Schwab W, Ralaonarivony J, Ranarivelo L, 1997, Chemical composition and analyses of enantiomers of essential oils of Madagascar. Flavoue and fragrance journal 12 : 63-69

Rasoanarivo P, De la Gorce P, 1998, Essnential oils of economic value in Madagascar, present state of knowledge. Herbalgram 43 : 31-39, 58-59

Théron E, Holeman M, Potin-Gautier M, Pinel R, (1994) Authentification of Ravensara aromatica and Ravensara anisata . planta med 60 ; 489-490.

Behra O, Rakotoarison C, Rhiannon H, a taxonomic clarification

 

tableau II

Comparatif entre les huiles essentielles feuilles de Ravintsara (cinnamomum camphora), feuilles de Ravensara aromatica, et Havozo (ravensara aromatica écorce)

COMPOSANT

RAVINTSARA
Cinnamomum
camphora

RAVENSARA
AROMATIQUE

HAVOZO
écorce de
ravensara aromatica

A-pinène

3.9-5

3-6.4

0.1-0.3

A-thuyène

 

0.4-2.1

 

Camphène

0.1-0 .2

0.9-1.8

0.2-0.4

B-pinène

2.7-4.7

2.2-2.9

0.1-0.2

Sabinène

12-15

10.2-16.4

 

D-3-carène

 

4.9-5

T

Myrcène

1.2-1 .7

5-7.2

T

A-terpinène

0.4-1

1.8-7.1

 

Limonène

0.6-0.9

13.9-22.5

0.1-0.2

A-phellandrène

 

1-2.9

 

1.8 cinéole

53-68

1 .8-3.3

 

Cis- B- ocimène

 

0.3-1

 

G-Terpinène

0.7-1.8

1.8-4.1

T

Trans-B-ocimène

0.3-0.5

T -0.2

 

Para-cymène

0.2-0.3

0.5-1.6

T

Terpinolène

0.1-0.4

0.3-0.5

T

A-cubébène

 

T -0.4

 

Elémène

 

T -1.1

 

Copaène

 

0.2-1.7

T

Cubébène

 

T -0.7

 

Linalol

 

3-5.7

2.0-6.8

Fenchol

 

T -0.6

 

B-caryophyllène

T -0.6

3.9-16.6

 

Terpinène-4-ol

 

1.7-4.8

 

Methy chavicol

 

2.4-11.9

90 - 95

A-humulène

 

0.5 - 2.6

 

Germacrène D

 

5.4- 20.8

 

Iso-lédène

 

0.9-14.2

 

 

Retour sommaire des sujets variés