EPHEMERIDES DE DECEMBRE 99

Pleine Lune le 22 à 17 h 32 TU (18 h 32 local)

Nouvelle Lune le 7 à 22 h 33 TU (23 h 33 local)

Le premier décembre à 12 h 00, nous serons le 2 451 514éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du sagittaire à celui du capricorne le 22 à 07 h 45 TU (08 h 45 local)

^ _ ` a b c d e f g h i

 

Le bon Saint Nicolas, est fêté dans toute la Lorraine, le 06 Décembre, aussi fort que Noël. Saint Nicolas est le patron des enfants et de la Lorraine où sa basilique, dans le tout petit village de Saint Nicolas, se voit de la route quand on va de Nancy vers Lunéville.

Par contre le père Fouettard, fidèle compagnon de Saint Nicolas, toujours prêt à s'occuper des enfants pas sages, a disparu des parades commerciales, mais pas des défilés du 06 Décembre dans toutes les villes et villages de Lorraine: Saint Nicolas y donne des bonbons et des cadeaux aux enfants et le père Fouettard, qui le suit, menace de son bâton tous les enfants qui pourraient ne pas être sage. Il est habillé comme un moine avec son capuchon sur la tête pour faire plus peur.

Autrefois évêque de la ville de Myra, située en Asie Mineure (Turquie actuelle), Saint Nicolas (270-310) serait décédé apparemment un 6 décembre. Ce serait donc pour cette raison qu'on célèbre la Saint-Nicolas ce jour-là. Reconnu pour sa grande générosité, il devint, au Moyen Âge, le patron des petits enfants puis des écoliers.

Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens. Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Ainsi, les petits Néerlandais continuèrent de recevoir la visite de Sinterklaas (saint Nicolas) la nuit du 6 décembre.

Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent une colonie appelée New Amsterdam qui, en 1664, devint New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas se répandit aux États-Unis. Pour les Américains, Sinter Klaas devint rapidement Santa Klaus. Ce donateur attentionné, représenté sous l'aspect d'un vieillard à barbe blanche portant un long manteau à capuchon ou parfois même des habits épiscopaux, demeurait néanmoins un personnage moralisateur. Il récompensait les enfants méritants et punissait les ingrats et les dissipés. Après plusieurs décennies, la société chrétienne trouva plus approprié que cette "fête des enfants" soit davantage rapprochée de celle de l’Enfant Jésus. Ainsi, dans les familles chrétiennes, saint Nicolas fit désormais sa tournée la nuit du 24 décembre.

C'est à la presse américaine que revient le mérite d'avoir réuni en un seul et même être les diverses personnifications dispensatrices de cadeaux. L'événement qui contribua certainement le plus à l'unification de ces personnages fut sans aucun doute la publication du fameux poème de Clement Clarke Moore. Intitulé "A Visit From St. Nicholas", ce poème fut publié pour la première fois dans le journal Sentinel, de New York, le 23 décembre 1823. Repris les années suivantes par plusieurs grands quotidiens américains, ce récit fut ensuite traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier.

Dans son récit, devenu en quelque sorte une légende, Moore dépeint le généreux donateur sous la forme d'un curieux petit lutin qui descend dans les cheminées et voyage dans les airs, au moyen d'une carriole miniature tirée par huit rennes, prénommés Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder et Blitzen.

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général