Ephémérides de décembre 2013

Pleine Lune le 17 à 09 h 29 (10 h 29 locale), Nouvelle Lune le 03 à 00 h 23 TU (01 h 23 locale)

Le 1er décembre à 12 h 00, nous serons le 2 456 628éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Sagittaire au Capricorne le 21 à 17 h 12 TU (18 h 12 locale)

30 nov/1er déc : I At Samoni 4387 : Uegilia Uedas (fête de la sagesse et dédiée au Dieu Ogmios) ; 15/16 : I Dumani 4387 : Uegilia Nemeton (fête des bois sacrés) ; Dumannios : mois dédié à Cernunnos et au Gui (Olliacetos). 20/21 : Solstice d’hiver : Alban Artuan ou Artuana Alba : 28/29 : XIV Dumani : Auieoi (début des 14 jours alcyoniens) ; 29/30 : XV Dumani : Noxs Runas (nuit des Mystères) ; 30/31 : I At Dumani : Noxs Elnion (nuit des prodiges)

^ _ ` a b c d e f g h i

" Boire du lait ne protège pas des fractures "

Le Point

            C’est ce que titre Le Point, qui remarque que " jusqu'à présent, on pensait que, pour éviter l'ostéoporose et les fractures des séniors, il fallait suivre une alimentation riche en calcium et surtout en laitage durant l'adolescence ".

            " Mais les résultats d'une étude menée à grande échelle par l'université médicale de Harvard jettent le trouble sur ce précepte véhiculé à grande échelle ", note l’hebdomadaire.

            Le Point explique que " les chercheurs ont étudié la fréquence des fractures de la hanche chez 96 000 personnes (61 000 femmes et 35 000 hommes) sur une période de 22 ans pour savoir si leur consommation de lait au cours de l'adolescence avait réduit leurs risques de cassure à un âge plus avancé ".

            " Surprise : aucun lien favorable entre une consommation élevée de lait et la réduction des fractures n'a pu être établi chez les femmes. Et pour les hommes, c'est même l'inverse qui a été remarqué ! Chaque verre supplémentaire de lait par jour consommé à l'adolescence augmente le risque de fracture de la hanche de 9% ! ", relève le magazine.

            Le Point constate que " ces résultats laissent les scientifiques interrogatifs quant à leur interprétation. Ils avancent l'hypothèse que le lait favoriserait la croissance du squelette, notamment chez les hommes. De ce fait, leur taille plus élevée serait un facteur supplémentaire d'ostéoporose et de fractures ".

            L’hebdomadaire note en tout cas que " pour les hommes comme pour les femmes, les avantages d'une forte consommation de lait sont remis en question. Déjà auparavant, d'autres études avaient jeté le doute sur les bénéfices du lait pour réduire l'ostéoporose ". Le magazine rappelle qu’" en juillet dernier, le Dr David Ludwig, médecin pédiatre de l'hôpital pour enfants de Boston, et le Dr Walter Willett, chercheur en nutrition de Harvard, ont commencé à émettre des doutes sur le sacro-saint principe de "3 produits laitiers par jour". Ils ont même laissé entendre que cette recommandation pourrait être influencée par les lobbies de l'industrie laitière ".

            Le Point continue : " Sans inciter à supprimer les laitages de l'alimentation, ils orientent vers un éventail alimentaire plus large, expliquant que les meilleures sources de calcium se trouvent aussi dans les sardines, le chou frisé ou les haricots blancs. Tous deux soulignent aussi que, dans les pays où les gens ne consomment pas de produits laitiers, le taux d'ostéoporose n'est pas supérieur. Mais ils expliquent également que, pour les enfants soumis à une alimentation peu équilibrée, la consommation de 3 produits laitiers pourrait être préférable à rien du tout ".

 

Revue de presse rédigée par Laurent Frichet

Mediscoop du 2013-11-21 http://www.mediscoop.net/