Ephémérides de décembre 2009


Pleine Lune le 02 à 07 h 32 (08 h 32 locale) et le 31 à 19 h 14 (20 h 14 locale) avec une éclipse partielle de lune le 31 à 19 h 24, Nouvelle Lune le 16 à 12 h 03 TU (13 h 03 locale)
Le 1er décembre à 12 h 00, nous serons le 2 455 167éme jour du calendrier Julien
Pour les naissances, le soleil passera du signe du Sagittaire au Capricorne le 21 à 17 h 48 TU (18 h 48 locale)
30 nov/1er déc : XV At Samoni 4383; 1/2 déc : I Dumani 4383: mois dédié à Cernunnos et au Gui (Olliacetos) ; 14/15 déc : XIV Dumani : Auieoi (début des 14 jours alcyoniens) ; 15/16 déc : XV Dumani : Noxs Runas (nuit des Mystères). 30/31 déc :I Riuri 4383, mois dédié à Epona.

^ _ ` a b c d e f g h i


La communication

            De ce qu’on parle un peu trop, et qui devient trop, depuis quinze jours je reçois a chaque fois que je veux envoyer la page de décembre des nouvelles « nouvelles » du front, en général  cela se résume à « on a atteint, le pic » et ensuite dans un autre journal « le pic la semaine prochaine » et aujourd’hui le pot aux roses « La grippe A décroît en Europe de l'Ouest sauf en France » : notre ministre est trop forte … et la blague a assez durée !

            Le Figaro indique que « le virus H1N1 continue de circuler dans toute l'Europe occidentale, mais l'activité grippale a atteint un pic et commence à décliner. Les réseaux de surveillance nationaux relèvent partout une diminution du nombre de cas de syndromes grippaux et d'infections respiratoires ordinaires et sévères ».
            Le Figaro précise que selon le Pr Antoine Flahaut, épidémiologiste et directeur de l'École des hautes études en santé publique, « l'épidémie en France devrait bientôt rentrer en phase avec celle de ses proches voisins européens ».  (http://www.mediscoop.net)

            Et encore un expert …

            Avez vous remarqué qu’en fait personne ne connaît ces derniers, personne ne les a vu, et que leurs conseils ne nous parviennent que par personnes interposées, soit des administratifs (du ministre jusqu’aux préfets, en passant par les médecins employés par leurs services), soit des « autorités » (des professeurs de médecine, ou de biologie, dont l’indépendance vis a vis des laboratoires n’est jamais affichée).

            Ainsi à la radio il y a quelques jours, un « patron » vantait la vaccination avec ce dernier argument : « je me vaccine donc … on se vaccine » ce qui est un argument largement utilisé dans les services : pas de contestation, c’est une phrase quasi divine. Ou on suit le patron ou ! ! ! et on n’ose même pas imaginer : une carrière finie …

            Toujours l’autorité de la blouse blanche, certes la mienne aussi, mais cette autorité est complètement dévoyée par un usage intensif et des publicités décalées (les plus belles blouses blanches se retrouvent  dans les pub pour les lave-vaisselle) alors il ne faut pas s’étonner que les messages pro vaccinaux soient un peu « grippés » par cette confusion d’image et ainsi que le doute, et la contestation soient si facile et étendue.

            De gérer cette épidémie comme une marque de lessive, il ne faut pas s’étonner que le message ne passe pas, il serait temps de prendre les français pour des gens sensés, et leur donner des explications.
                        - les chiffres de la grippe saisonnière des dernières années en fonction de la température
                        - plus de transparence sur le tamiflu,, notamment son implication dans la rechute grippale
                        - des informations sur les grippes H1N1(new California, Brisbane, Beijin) dont des éléments ont été incorporés dans les vaccins de la grippe saisonnière ces dernières années.

            Donc il ne nous reste plus que notre jugement personnel, notre bon sens, pour prendre nos décisions en fonctions des éléments d’information que nous pouvons avoir.
            Pour la grippe, vous aurez, encore, des idées – renseignements – infos – éléments de réponse sur http://www.atoute.org/n/article134.html

            Côté prévention, avec à peine plus de 3 millions de français vaccinés, le taux de couverture vaccinale reste très faible. D’ailleurs rien ne dit que le bénéfice de la vaccination soit perceptible sur les relevés épidémiologiques, et comme le pic est (enfin) atteint la vaccination n’a plus d’intérêt car sa protection ne sera effective que dans deux à trois semaines.

            Et de plus, les vaccins sont-ils si utiles ?
                        http://naturopathie-psychotherapie.blogspot.com/2009/12/vacciner-un-enfant-cest-le-proteger.html
                                    Croyez-vous cela parce que tout le monde le dit? Si l'on en croit le Dr Mendelsohn, pédiatre américain de réputation mondiale, il serait prudent de ne pas vacciner les jeunes enfants : « Une grande partie de ce que l'on dit sur les vaccinations n'est tout simplement pas vrai. Si je voulais obéir à mes convictions profondes, je vous recommanderais de rejeter toute vaccination pour votre enfant. Je suis devenu un farouche opposant aux vaccinations de masse, à cause des nombreux dangers qu'elles représentent. On injecte à l'aveuglette des protéines étrangères dans le corps des enfants, sans savoir quelles conséquences néfastes peuvent en résulter. »

                        http://www.i-services.net/membres/newsbox/fiche_news.php?uid=151229&sid=97380&idbox=1643&id=22475
                                    Idem