Ephéméride d' Octobre 2003

 

Octobre: Pleine Lune le 10 à 07 h 29 (09 h 29 local) Nouvelle Lune le 25 à 12 h 51 TU (14 h 51 local)

Le 1er octobre à 12 h 00, nous serons le 2 452 914éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe de la Balance à celui du Scorpion le 23 à 20 h 10 TU (22 h 10 local)

30 sept/1er octobre: VII At Edrini 4376 mois dédié à Maponos et au pommier (Aballos). 09/10 octobre: I Cantli: mois dédié à Sucellos et au châtaignier (Castania); 25/26 octobre: IAt Cantli, Uegilia Balani Alanos (fête de la châtaigne).

^ _ ` a b c d e f g h i

 

Mauvais livret scolaire pour les enfants qui ronflent

Date de création : 03 octobre 2003

Les troubles respiratoires du sommeil (TRS) vont, chez l’enfant, du ronflement essentiel (sans hypoxie intermittente) au syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS). Leurs conséquences sont multiples : complications cardiovasculaires, troubles du comportement, somnolence diurne, syndrome d’hyperactivité ou encore difficultés d’apprentissage. Il semblait que l’hypoxie intermittente nocturne contribue largement à la pathogénie de ces troubles, mais une étude suggère qu’ils peuvent parfaitement survenir en leur absence.

Cette étude a inclus 1144 enfants inscrits dans l’enseignement primaire. Leurs parents ont rempli un questionnaire qui a permis d’apprécier la fréquence du ronflement, cependant qu’une oxymétrie d’oreille était effectuée la nuit au domicile pour évaluer celle des épisodes d’hypoxémie (SaO2 < 90 %). Les performances scolaires ont été mesurées sur une échelle à 6 points dans les domaines suivants : mathématiques, sciences, lecture, lecture et/ou écriture.

Le ronflement jugé quasi-permanent a été associé à des résultats médiocres en : 1) mathématiques (odds ratio, OR, 3,6) ; 2) sciences (OR, 4,3) ; 3) lecture (3,5). Avec le ronflement seulement fréquent, les OR s correspondants en mathématiques et en lecture sont respectivement de 2,4 et 2,0. Les mêmes associations ont été mises en évidence en l’absence d’hypoxémie intermittente, celle-ci n’étant pas reliée de manière indépendante aux performances scolaires.

Il semble que le ronflement de l’enfant, dès lors qu’il est fréquent ou très fréquent s’associe à des troubles neurocognitifs capables de retentir sur les performances scolaires indépendamment de toute hypoxémie intermittente. Les phénomènes d’éveil nocturnes répétés sont ils en cause ? Cela reste à prouver, d’autant que l’association précédente n’est pas une relation de causalité.

Dr Philippe Tellier


Urschitz MS et coll. : "Snoring, intermittent hypoxia and academic performance in primary school children." Am J Respir Critic Care Med 2003; 168: 464-468. © Copyright 2003 http://www.jim.fr

 

Le lavage du nez, avec un "lota" ou un "Rhinohorn" est important, et surtout plus que la régularité, la fréquence répétée en cas de besoin, associé ou non à un appoint nasal avec de l'huile goménolée, ou local avec de la "bronchodermine", du "vicks" ou du "brit", ou général avec du "pérubore", de la "balsofulmine", de l'"aromasol" ou de l'"essence Algérienne", pour laisser des bonnes odeurs dans la chambre.