EPHEMERIDES DE OCTOBRE 2000

Pleine Lune le 13 à 08 h 54 TU (09 h 54 local)

Nouvelle Lune le 27 à 07 h 59 TU (08 h 59 local)

Le premier octobre à 12 h 00, nous serons le 2 451 819éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe de la Balance à celui du Scorpion le 23 à 02 h 49 TU (03 h 49 local)

^ _ ` a b c d e f g h i

 

HAPTONOMIE

A la fin de la seconde guerre mondiale, Frantz Veldman, médecin néerlandais rescapé des camps de concentration, estima que si le monde allait à vau-l’eau c'était parce que les enfants n'étaient suffisamment pas aimés assez tôt.

Il remarqua que les pères préoccupés essentiellement par leurs affaires ou la guerre ne se souciaient que rarement de leur progéniture avant l’adolescence. Il chercha alors le moyen d'intéresser le père dés la prime enfance voire même durant la grossesse de ta mère. Comment? Par imposition directe des mains sur le ventre de la génitrice. Il inventa l’haptonomie, du grec hapto: toucher et nomos : la loi.

La loi du toucher.

Rien qu’en caressant attentivement la peau tendue de la mère, le père peut signaler sa présence à l'enfant et nouer un premier lien avec lui. L’expérience a prouvé que très souvent le fœtus sait reconnaître très précisément entre plusieurs touchers celui appartenant à son père. Les pères les plus doués parviennent même à faire faire à l'enfant en gestation des pirouettes allant d'une main à l’autre.

En constituant au plus tôt un triangle " mère - père – enfant ", l'haptonomie a pour mérite de responsabiliser davantage le père. De plus, la mère se sent moins seule dans sa gestation. Elle partage son expérience avec le père et peut ainsi lui parler de ce qu'elle ressert lorsque les mains de son compagnon se posent sur elle et son enfant. L’haptonomie n'est évidement pas la panacée des enfances heureuses, mais elle ouvre probablement de nouvelles voies dans la vie affective et de la mère et du père et du fœtus. Jadis, dans la Rome antique, la coutume était d’entourer la mère enceinte de commères " littéralement cum mater : qui accompagne la mère ". Mais il est évident que la personne la plus à même d'accompagner la mère dans son aventure demeure encore le père.

Edmond Wells, Encyclopédie de Savoir Relatif et Absolu, Tome IV

L’empire des Anges, de Bernard Werber, éd. Albin Michel 2000

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général