Éphémérides de Septembre 2004

Pleine Lune le 28 à 13 h 10 (15 h 10 local) Nouvelle Lune le 14 à 14 h 30 TU (16 h 30 local) Le 1er septembre à 12 h 00, nous serons le 2 453 250éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe de la Vierge à celui de la Balance le 22 à 16 h 31 TU (18 h 31 local)

31 août/1er sept : III Edrini : mois dédié à Maponos et au pommier (Aballos); 13/14 sept : I At Edrini et Uegilia Udranas (fête de la Loutre) ; 29/30 sept : I Cantli : mois dédié à Sucellos et au hêtre (bagos) : Uegilia Sucelli.

^ _ ` a b c d e f g h i

Les poux … pour la rentrée

10e Congrès mondial de dermatologie pédiatrique : Les poux font de la résistance

Date de création : 22 août 2004

Rome, 8 juillet 2004. La prévalence des pédiculoses du cuir chevelu ne cesse d’augmenter depuis les années 70. Le traitement en est fortement recommandé, devant les risques d’impétiginisation, de séquelles psycho sociales et bien sûr de contamination d’autres enfants.
Le rasage ne s’impose heureusement plus et les pédiculicides disponibles sur le marché sont nombreux (pyréthrines, perméthrines, malathion, lindane). Leur efficacité est attestée sur des modèles animaux, des test in vivo et des test cliniques. Leur tolérance est globalement satisfaisante : seul, le lindane peut être responsable de neurotoxicité. Il a à ce titre été retiré du marché en grande Bretagne et n’est plus délivré que sur prescription en France et aux Etats-Unis.
Parmi les différentes formes galéniques proposées, les lotions présentent l’avantage d’une utilisation de quantité de produit moindre. Les aérosols sont dangereux en particulier chez l’asthmatique. Dans les shampooings, la trop faible quantité d’insecticide et le temps de pose trop court peuvent être responsables d’échecs thérapeutiques. Crèmes, gels, mousses, lotions donnent de meilleurs résultats.
En tout état de cause, les échecs thérapeutiques sont principalement liés à une mauvaise compliance d’autant plus que les coûts des pédiculicides sont en règle générale assez élevés. Simultanément ou dans d’autres cas, il peut s’agir d’une réinfestation après une authentique éradication, de l’utilisation inefficiente d’un shampooing ou de l’application inadéquate d’une autre forme galénique. Il reste que le pou peut être devenu résistant à l’insecticide utilisé. Des phénomènes de résistance ont en effet été décrits avec le DDT et le lindane. En Israël, la sensibilité des poux aux perméthrines a été divisée par 4 entre 1989 et 1994. Des études réalisés chez des enfants d’âge scolaire 24 heures après un traitement par différents pédiculicides montrent que seul le malathion parvient à une éradication complète des poux après 24 heures.
En pratique, en cas d’échec d’un traitement bien conduit avec un des produits les plus couramment utilisés (pyréthrines, perméthrines, malathion), il faut changer de classe thérapeutique, augmenter la quantité d’insecticide utilisée, recourir éventuellement au lindane, au vinaigre, voire associer les traitements entre eux. Le Bactrim (en 2 cures de 3 jours) se révèle efficace mais son utilisation est à proscrire chez l’enfant devant le risque toujours possible de syndrome de Stevens Johnson ou de Lyell. L’ivermectine n’est utilisée en France que dans le traitement de la gale. L’efficacité d’une forme topique n’est pas démontrée.
La pédiculose du cuir chevelu, du fait de sa grande fréquence et de l’émergence de résistances aux traitements classiques ne va donc pas sans poser des problèmes de prise en charge socio-économiques : il faut rappeler qu’en France, le coût annuel des traitements représente 38,5 millions d’euros par ans. On peut espérer pour l’avenir la mise à disposition d’un traitement par ivermectine per os dans cette indication, d’un vaccin contre les poux et de nouveaux insecticides non neurotoxiques. A l’heure actuelle, l’accent doit être mis sur le dépistage au niveau familial et scolaire, le traitement des sujets atteints associé à une décontamination des vêtements par insecticide et/ou lavage en machine à au moins 50°C. L’éviction scolaire n’est pas nécessaire. La prophylaxie par shampooings anti-poux répétés est inutile.
Dr Wafa Ouazzani (JIM)

Chosidow O : " Resistance of head lice : past, present, future " Symposium parasitic diseases " X World congress of pediatric dermatology. Rome 7-10 juillet 2004.

Il paraît opportun d’associer la méthode mécanique (le peigne fin) à la méthode chimique.

Roberts RJ et coll : " Comparison of wet combing with malathion for treatment of head lice in the UK : a pragmatic randomised controlled trial " Lancet 2000 ; 356 : 540-44.