Ephéméride de Août 2003

Août: Pleine Lune le 12 à 04 h 49 (06 h 49 local) Nouvelle Lune le 27 à 17 h 27 TU (19 h 27 local)

Le 1er août à 12 h 00, nous serons le 2 452 853éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Lion à celui de la Vierge le 23 à 13 h 09 TU (15 h 09 local)

31 juillet/1er août: IV At Equi 4376 mois dédié à Nemetona (déesse du Nemeton), et au genêt (banatlos). 11/12 août: I Elembui: mois dédié à Lugos et au frêne (onna) et Lugnasad (la commemoration de Lug. 26/27 août I At Elembui: Noxs Danion (nuit des dons).

^ _ ` a b c d e f g h i

Le réchauffement de la planète est "une arme de destruction massive"
LONDRES (AFP), le 28-07-2003


Le réchauffement de la planète est "une arme de destruction massive", "au moins aussi dangereuse que les armes chimiques, nucléaires ou biologiques, et donc que le terrorisme international", a affirmé lundi un scientifique britannique de renom dans le Guardian.

"562 tornades ont frappé les Etats-Unis en mai, tuant 41 personnes", souligne John Houghton, ancien président de l'Office britannique de météorologie et ex-vice-président du groupe de travail nommé par l'ONU pour réfléchir aux effets des changements climatiques.

"Mais ce sont les pays en développement" qui sont les plus touchés, a insisté Sir Houghton, indiquant que "les températures en Inde avant la saison de la mousson ont atteint 49 degrés, supérieures de 5 degrés à la normale" cette année.

"Quand cette vague de chaleur meurtrière a commencé à décliner, elle avait déjà tué 1.500 personnes, soit la moitié des morts lors des attaques du 11 septembre 2001 sur le World Trade Center", poursuit John Houghton dans son courrier au quotidien britannique.

"Comme le terrorisme, cette arme ne connaît pas de frontière, elle peut frapper partout, sous n'importe quelle forme, insiste John Houghton. Les années 90 ont probablement été la décennie la plus chaude de ces 1.000 dernières années et 1998 l'année la plus chaude".

Sir Houghton reconnaît que Tony Blair s'est fermement engagé, "en paroles du moins", face à cette menace, rappelant cette déclaration du Premier ministre britannique selon laquelle "il ne peut y avoir de réelle sécurité si la planète est ravagée par les effets du changement climatique".

"Aujourd'hui, tout le monde sait que les Etats-Unis sont le premier pollueur mondial, avec un quart des émissions de gaz à effet de serre pour à peine un vingtième de la population mondiale", souligne Sir Houghton.

"Mais le gouvernement américain, refusant d'assumer son rôle de première puissance mondiale, refuse de traiter ce problème sérieusement", accuse le sientifique britannique. "Et la Grande-Bretagne, probablement parce que Blair ne veut pas offenser George Bush, commence également à battre en retraite".