EPHEMERIDES DE AOUT 2001

Pleine Lune le 04 à 05 h 57 TU (07 h 57 local)

Nouvelle Lune le 19 à 02 h 56 TU (04 h 56 local)

Le premier août à 12 h 00, nous serons le 2 452 123éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Lion à celui de la Vierge le 23 à 01 h 28 TU (03 h 28 local)

^ _ ` a b c d e f g h i


LES AGRICULTEURS BIOLOGIQUES N'ACCEPTERONT PAS D'ETRE CONTAMINES PAR DES OGM
Le 27 juillet 2001   Communiqué de presse de la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB)

Par leur dissémination incontrôlable, les OGM représentent un risque majeur pour l'agriculture biologique.
Il serait ahurissant qu'une technique rejetée par les citoyens mette en danger un mode de production appelé par tous à se développer. A défaut d'obtenir une interdiction totale, les producteurs biologiques exigent des outils de contrôle efficaces pour garantir les risques : reconnaissance de la responsabilité des disséminateurs de gènes manipulés et mise en place de périmètres de protection autour des parcelles biologiques. Le potentiel économique, écologique et social de l'agriculture biologique ne doit pas être sacrifié au profit d'une économie génétique que la société refuse et qui n'apporte pas de solution technique pérenne.

Le récent rapport de l'AFSSA  sur la très fréquente contamination " accidentelle " des cultures françaises par des Organismes Génétiquement Modifiés ne laisse pas d'inquiéter les agrobiologistes. En effet, l'agriculture biologique s'est donnée comme règle l'interdiction totale de l'usage des OGM. Ainsi, un producteur biologique contaminé pourrait voir sa production totalement retirée des circuits de transformation biologiques. Avec des contaminations à grande échelle, c'est la bio entière qui est menacée. 
C'est pourquoi la constatation d'une contamination de 17 % des champs de colza, soja et maïs français par les OGM (avec une pointe à 41 % pour le maïs !) est porteuse d'un grand danger pour la pérennité de l'agriculture biologique, et plus généralement des filières non-OGM. Cette inquiétude est d'ailleurs partagée par le Ministère allemand de l'Agriculture, qui l'a annoncé le 20 juillet 2001. En particulier, le ministère allemand insiste sur la nécessité de définir des distances réglementaires sérieuses entre les champs biologiques et les champs OGM.
La Fédération Nationale d'Agriculture Biologique des régions de France (FNAB), qui représente les producteurs biologiques français, réaffirme que les agrobiologistes ne tolèreront pas que leur mode de production soit mis en danger par la logique économique et l'irresponsabilité de firmes semencières et agro-alimentaires.
La FNAB rappelle quelques revendications essentielles :

Contact presse : Dominique VEROT ou Jacques CAPLAT - 01 43 38 38 69

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général