Ephémérides de Juillet

Pleine Lune le 30 à 00 h 49 (02 h 49 locale) Nouvelle Lune le 14 à 12 h 05 TU (14 h 05 locale)

Le 1er juillet à 12 h 00, nous serons le 2 454 283éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Cancer à celui du Lion le 23 à 05 h 01 TU (07 h 01 locale)

30 juin/1er juillet : II Equi 4380: 28/29 juillet : I Elembiui 4380 : Lugnasad (fête de Lug) et mois dédié à Lugos et au frêne (Onna)

^ _ ` a b c d e f g h i

Un baby-boom très " chik " sur l’île de la Réunion ?

Publié le 27/06/2007 egora.fr

 

Saint-Denis-La-Réunion, le mercredi 27 juin 2007 –

Les 47 cas de transmission materno-fœtale du virus du chikungunya pendant l’épidémie qui a sévit entre avril 2005 et mai 2006 sur l’île de la Réunion ont été fortement médiatisés et ont significativement alerté l’opinion. L’émotion aura été la plus vive à l’heure où était annoncé le décès d’un nourrisson prématuré (36 semaines d’aménorrhée) qui, infecté par le chikungunya, avait développé une grave complication digestive. Les recommandations des pouvoirs publics à l’intention des femmes enceintes avaient à l’époque redoublé d’intensité.

Ces conditions défavorables et l’inquiétude qui régnait alors sur l’île auraient incité un grand nombre de femmes à différer leur projet de maternité, entraînant au lendemain de la fin de l’épidémie la survenue d’un mini baby-boom, qui a pu être observé en ce printemps 2007. Telle est tout du moins la thèse développée actuellement par un grand nombre de gynécologues-obstétriciens du département, relayée par le journal local Clicanoo, ce 25 juin.

Des maternités débordées

Si les données statistiques manquent encore pour étayer cette hypothèse, une diminution du nombre des naissances a cependant pu être remarquée en 2006 par l’INSEE. Alors que l’activité s’était stabilisée depuis 2000 avec une moyenne de 14 500 naissances par an, les chiffres de 2006 marquent en effet une certaine baisse.

Le nombre de naissances n’avait en effet pas dépassé 14 290. Cette baisse, particulièrement remarquable pendant les derniers mois de l’année selon plusieurs maternités contactées par Clicanoo, serait aujourd’hui compensée par un fort regain d’activité. Les études démographiques manquent encore pour confirmer l’existence d’un baby boom, mais plusieurs établissements présentent des chiffres significatifs.

A la clinique Sainte Clotilde où l’on recense généralement entre 140 et 160 naissances par mois, on aurait ainsi assisté à un pic en avril et en mai avec 172 et 176 naissances. Dans l’ouest de l’île, la maternité de l’hôpital Gabriel Martin affirme également qu’elle enregistrera sans doute à la fin de l’année 200 naissances supplémentaires par rapport à la moyenne annuelle.

Les chiffres de l’INSEE permettront de confirmer ou d’infirmer ce sentiment d’un regain de nativité après la tempête du chikunguna, tandis que les enfants nés pendant cette épidémie et qui avaient été infectés in utero par le virus demeurent aujourd’hui sous étroite surveillance.