Ephémérides de juin 2015

 Pleine Lune le 02 à 16 h 20 (18 h 20 locale), Nouvelle Lune le 16 à 14 h 06 TU (16 h 06 locale).

 Le 1er juin à 12 h 00, nous serons le 2 457 175 éme jour du calendrier Julien
 Pour les naissances, le soleil passera du signe des Gémeaux à celui du Cancer le 21 à 16 h 39 TU (18 h 39 locale)

 31 mai / 1er juin : I Simiuisonios 4388 : Uegilia Taraneus (Fête de Taranis) : Simiuisonios : mois dédié à Taranis, et au bouleau (betua) et Alban Heruin (solstice d’été, sommet agraire). 14/15 : X Simiuisoni 4388 Noxs Brictias (nuit de la magie) . 15/16 : I At Simiuisoni : Uegilia Laueri (fête de l’abondance). 21 : Alban Heruin, solstice d’été, sommet agraire.

 

^ _ ` a b c d e f g h i

 

Statines : 60 000 patients arrêtent brutalement leur traitement après une émission télé

 

            En Australie, la diffusion d’une émission sur les dangers supposés des statines serait responsable de l’arrêt ou de la réduction du traitement de 60 000 personnes, selon une étude publiée dans le Medical Journal of Australia.

            Dans ces travaux, relatés par Pourquoidocteur.fr, les auteurs s’alarment des risques encourus par ces personnes qui, effrayées par les révélations de l’émission The Catalyst, ont interrompu la prise de ces médicaments destinés à réduire le taux de cholestérol et à prévenir les troubles cardiovasculaires. Ils pointent la responsabilité des journalistes à l’origine de l’émission diffusée par la chaîne ABC TV.

            L’émission scientifique en question a été diffusée en juin 2013. Dans une série de deux épisodes, les journalistes décrivent les statines comme un produit "toxique" et remettent en cause leurs bénéfices dans la prévention de l'hypercholestérolémie et des maladies cardiaques.

            "Dans les huit mois qui ont suivi la diffusion de The Catalyst, on estime que le nombre de personnes qui auraient dû se voir prescrire des statines a été minoré de 60 897 personnes, écrivent les chercheurs. Si les patients continuent à renoncer à leur traitement dans les cinq prochaines années, cela pourrait se traduire par 1 522 à 2 900 crises cardiaques et AVC évitables et potentiellement mortels."

            Selon cette étude, menée par le "Pharmaceutical Benefits Scheme", l’Assurance-Médicament australienne chargée d’assurer l’accès de la population aux traitements, 14 000 personnes par semaine ont interrompu leur traitement, suite à la diffusion de l’enquête. Pour parvenir à ce chiffre, les chercheurs ont passé en revue les dossiers médicaux de 191 000 Australiens.

MÉDICAMENTS par A.B. le 17-06-201515 RÉACTION(S)   -  [Avec Pourquoidocteur.fr]


*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *


            Classiquement on repère ici le discours habituel des autorités et journalistes conditionnés par l'industrie pharmaceutique : " tout arrêt de traitement est très dangereux ", " il va y avoir des morts " …

            Il n'y a pas de critique réelle de la toxicité des statines, par exemple, sur 60000 personnes, combien vont décéder à cause des statines, ou comme ces évènements et l'enquète de l'assurance maladie australienne a pris vraissemblablement plusieurs mois : combien de crises cardiaques en plus ? Y a-t-il eu une nette augmentation des courbes de fréquentation en cardiologie ?