Ephémérides de Juin 2013

Pleine Lune le 23 à 11 h 33 (13 h 33 locale), Nouvelle Lune le 08 à 15 h 57 TU (17 h 57 locale).

Le 1er juin à 12 h 00, nous serons le 2 456 445éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe des Gémeaux à celui du Cancer le 21 à 05 h 05 TU (07 h 05 locale)

31 mai / 1er juin : IX Giamoni 4386 ; 06/07 : XV Giamoni : Elna Noxs, nuit des prodiges ; 07/08 : I At Giamoni : Uegilia Leagieulas ou Uegilia Beleni Granni (fête de la médecine et de la science)(Belenos est aussi adoré sous le nom de Grannos : rayonnant, irradiant) ; 21/22 juin : I Simiuisonios 4386 : Uegilia Taraneus (Fête de Taranis) : Simiuisonios : mois dédié à Taranis, et au bouleau (betua) et Alban Heruin (solstice d’été, sommet agraire).

 

^ _ ` a b c d e f g h i

Le rapport qui accable le système de santé britannique

            Le scandale de l'hôpital de Stafford est l'un des plus graves qui a affecté le NHS.

            Le premier ministre David Cameron a présenté ses excuses au nom du gouvernement et du pays après la publication d'un rapport mercredi sur les conditions de traitement sordides de centaines de patients d'un hôpital anglais.

            Un "catalogue ignoble de défaillances médicales et d'encadrement". Le premier ministre britannique, David Cameron, a présenté des excuses au nom du gouvernement et du pays tout entier après la publication mercredi du rapport accablant sur l'hôpital Stafford, où 400 à 1200 patients avaient succombé à diverses privations, entre 2005 et 2008. Un rapport de 3000 pages qui pointe du doigt la gestion de l'établissement. L'avocat Robert Francis, qui a dirigé la commission à l'origine de ce rapport, a ainsi dénoncé devant les caméras "les souffrances écœurantes et inutiles de centaines de personnes", "abandonnées par un système qui a ignoré les signaux d'avertissement et qui a fait passer les intérêts de l'entreprise et la réduction des coûts avant la sécurité des patients".

            "Tellement assoiffés qu'ils buvaient l'eau sale des vases"

            Le scandale de l'hôpital Stafford, l'un des plus graves ayant affecté le Service national de santé (NHS) depuis sa création en 1948, avait choqué le Royaume-Uni. Une enquête avait été ouverte en 2010, après la découverte des conditions déplorables dans lesquelles étaient traités les patients de cet établissement public du centre de l'Angleterre.

            Certains malades restaient étendus dans des draps souillés ou assis sur des pots de chambre pendant des heures. Les patients n'étaient souvent lavés qu'une fois par mois, ou n'étaient pas nourris. Parfois même, la nourriture était laissée à un endroit qu'ils ne pouvaient pas atteindre. En outre, les proches qui venaient leur rendre visite devaient parfois leur apporter à manger, jeter eux-mêmes les pansements usagés ou encore nettoyer les toilettes. "Certains patients étaient tellement assoiffés qu'ils buvaient l'eau sale des vases", a renchéri David Cameron, devant le Parlement.

            Cinq autres établissements dans le viseur

            Lors d'une conférence de presse, l'avocat Robert Francis a mis en cause les dirigeants de l'établissement, qui n'ont pas su écouter les patients et le personnel. Il estime toutefois qu'il y a eu "un échec du système dans son ensemble" et appelé à un "changement fondamental de culture" au sein du NHS. Cette institution faisait encore il y a peu la fierté de la Grande-Bretagne: elle avait été placé au cœur de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres, l'été dernier.

            Le rapport publié hier énumère donc 290 recommandations, comme l'adoption d'un "devoir de franchise" qui contraindrait le personnel à reconnaître quand une erreur a été commise, sous peine de poursuites pénales. Le premier ministre a de son côté promis de nommer un inspecteur général des hôpitaux et de renforcer le système d'inspections d'ici à l'automne prochain. Il a également annoncé que cinq autres hôpitaux enregistrant des taux de mortalité élevés allaient faire l'objet d'une enquête, selon le site de la BBC.

            Par Anne-Laure Frémont, AFP, AP, Reuters Agences publié le 06 février 2013

http://www.lefigaro.fr/international/2013/02/06/01003-20130206ARTFIG00658-scandale-stafford-le-systeme-de-sante-britannique-ebranle.php