Ephémérides de Juin 2009

Pleine Lune le 07 à 18 h 13 (20 h 13 locale), Nouvelle Lune le 22 à 19 h 36 TU (21 h 36 locale)

Le 1er juin à 12 h 00, nous serons le 2 454 984éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe des Gémeaux à celui du Cancer le 21 à 05 h 47 TU (07 h 47 locale)

31 mai/1er juin : XIV Giamoni 4381; 02/03 juin: Elna Noxs (nuit des prodiges). 16/17 juin : I Simiuisoni 4381 : mois dédié à Taranis, et au bouleau (betua).

^ _ ` a b c d e f g h i

" Un livre révèle l’étendue de la malbouffe "
Libération

Libération se penche sur un livre qui " révèle l’étendue de la malbouffe " (" Vive la malbouffe ! ", Christophe Labbé, Jean-Luc Porquet, Olivia Recasens et Wozniak, éditions Hoëbeke).
Le journal constate ainsi que " la malbouffe est partout dans notre assiette, des amuse-bouche aux mignardises, en passant par entrée-plat-fromage-dessert et quart de rouge compris ".
Libération cite le Dr Christian Recchia, chercheur en science des aliments, qui indique dans cet ouvrage que " 27% des produits alimentaires premier prix vendus en France sont au-dessous des normes de qualité exigées pour les aliments pour chien et chat ".
Le quotidien se penche notamment sur le vin et sur le " truandage en bouche, du genre vin en camion-citerne déguisé en AOC ", aborde les " bonnes tomates aux pesticides arrosées d’une huile d’olive qui n’a rien de vierge ", ou encore remarque qu’" il faut pas moins de 84 jours pour qu’un poulet élevé en plein air atteigne son poids d’abattage contre 40 jours pour un poulet industriel ".

Mais on peut se réconforter

Vin de fleurs de sureau

Ou comment transformer un petit vin blanc en un délicieux muscat

Lorsque les fleurs commencent à s’ouvrir, cueillez quelques grosses ombelles. Dès que possible, tassez ces ombelles sans un petit bocal et recouvrez d’alcool pour fruits à 4O°.

Fermez hermétiquement et laissez macérer deux semaines à l’abri de la lumière.

Filtrez le mélange pour récupérer l’alcool et pressez les fleurs dans un torchon pour en exprimer tout le jus, puis allonger de deux litres de " petit " vin blanc moelleux.

Sucrez avec quelques centilitres de sirop de canne (plus ou moins selon votre goût).

Mélangez le tout, puis mettez en bouteille.

Le mieux est de laisser reposer les bouteilles quelques temps au frais à l’abri de la lumière.

Dégustez très frais … avec modération.

NB : il est normal d’observer un dépôt de poudre jaune au fond de la bouteille ; il s’agit du pollen des fleurs de sureau.

Limonade de fleurs de sureau (non pétillantes ! !)

Pour les enfants et autres adeptes des bossons non alcoolisées, voici une recette à effectuer par une journée bien ensoleillée:

Mettez une grosse poignée d’ombelles dans un bocal en verre.

Ajoutez de l’eau, une branche de thym, un zeste de citron et quelques sucres.

Refermez le récipient et placez le toute une journée en plein soleil.

Filtrez et transvasez dans une bouteille.

Conservez à l’ombre dans un endroit pas trop froid.

A boire très frais et très rapidement après ouverture.

NB : il paraît qu’en la laissant reposer suffisamment longtemps, cette boisson finit par se transformer en véritable limonade pétillante (choisissez alors des bouteilles à fermeture robuste!), mais, pour ma part… je n’ai jamais eu assez de patience!

Texte de Matthieu Caron, des chroniques à boire, distillat de la revue LA GARANCE VOYAGEUSE

La garance voyageuse, F 48 370 St Germain de Calberte

www.garancevoyageuse.org