Ephéméride de Juin 2003

Pleine Lune le 14 à 11 h 17 (13 h 17 local) Nouvelle Lune le 29 à 18 h 40 TU (20 h 40 local)

Le 1er juin à 12 h 00, nous serons le 2 452 792éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe des Gémeaux à celui du Cancer le 21 à 19 h 12 TU (21 h 12 local)

31 mai/1er juin: II At Giamoni 4376  mois dédié à Belos / Belenos et Belisama et au chêne. 13/14 juin: I Simiuisoni: mois dédié au Martres (Mères) et au Bouleau (Betua), et Matrion nox (nuit des Mères). 20/21 juin: VIII Simiuisoni: Alban Heruin (solstice d'été).

^ _ ` a b c d e f g h i

 

LES BOUDDHISTES et LES MYSTÈRES DU CERVEAU

Des recherches récentes ont montré que les bouddhistes qui pratiquent la méditation ont la capacité d'influencer leur cerveau afin de ressentir une joie réelle et de maîtriser leurs instincts agressifs.
Selon Owen Flanagan, professeur de Philosophie à l'Université de Duke (Caroline du Nord), les bouddhistes ont la capacité de stimuler leur lobe préfrontal gauche (une zone située juste derrière le front), ce qui expliquerait le déclenchement d'émotions positives et d'un sentiment de bien-être.
Dans un article paru aujourd'hui dans le NewScientist, le Professeur Flanagan évoque notamment les découvertes préliminaires d'une étude réalisée par Richard Davidson, de l'Université du Wisconsin, au cours de laquelle les régions actives du cerveau d'un bouddhiste ont été analysées par scanner.
Le Professeur Flanagan estime que ces découvertes sont " passionnantes ", le lobe préfrontal gauche des bouddhistes pratiquants semblant " s'illuminer " de façon systématique et non plus pendant les seuls efforts de méditation.
" Il s'agit d'une donnée importante, l'activité récurrente dans cette partie du cerveau étant liée à la manifestation d'émotions positives et à la bonne humeur ", écrit-il. " Le premier religieux étudié par Davidson a d'autre part fait montre d'une activité préfrontale gauche plus importante que chez tous les patients dont il ait jamais eu la charge ".
" Les bouddhistes ne sont pas nés heureux : il serait absurde d'imaginer que les moines tibétains sont venus au Monde avec un 'gène du bonheur'. L'hypothèse la plus raisonnable serait que certains éléments inconnus, présents dans la pratique rigoureuse du bouddhisme, sont une clé du bonheur que nous recherchons tous ", poursuit-il.
Une autre étude menée sur des bouddhistes par les scientifiques de l'Université de Californie a conclu que la méditation pouvait permettre de maîtriser " l'amygdala " (sic), la partie du cerveau qui contrôle les réactions de peur et de colère.
Le Pr. Flanagan conclut que " les antidépresseurs sont actuellement la méthode la plus suivie pour soulager les émotions négatives, mais [qu'] aucun d'entre eux ne rend les gens véritablement heureux. En revanche, la méditation bouddhiste et la réflexion sur soi, qui sont apparues plus de 2500 ans avant le Prozac, peuvent faire tendre vers le bonheur absolu ".

Steve Connor (Science) - © 2001 Independent Digital (UK) Ltd (sos-planete.org)

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général