EPHEMERIDES DE JUIN 2002

Pleine Lune le 24 à 21 h 43 (23 h 43 local)

Nouvelle Lune le 10 à 23 h 48 TU (le 11 à 01 h 48 local)

Le 1er juin à 12 h 00, nous serons le 2 452 427éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe des Gémeaux à celui du Cancer le 21 à 13 h 25 TU (15 h 25 local)

31 mai/1er juin : VI Simiuisoni 4375  mois dédié aux Martres (Mères) et au genêt; le 10/11 juin : I At Simiuisoni : Minmantiatiom Noxs (nuit des Mères); 20/21 juin : XI At Simiuisoni : Alban Heriun ou Samonia Alba (solstice d’été)

^ _ ` a b c d e f g h i

 

Voilà deux articles qui ne rassurent pas sur l’avenir de l’humanité, quand on sait que les manipulations génétiques se " bricolent " aussi bien chez l’animal que chez l’homme ! ! !

La guerre génétique

Un gène spécifique aiderait à faire disparaître une espèce de carpe. C'est ce qu'annoncent des chercheurs de l'Organisation australienne pour la recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO).

Ceux-ci ont introduit, chez l'animal, un gène appelé sans fille, qui empêche la production d'individus femelles. Une fois dans la nature, les mâles de cette carpe génétiquement modifiée pourront s'accoupler avec les femelles sauvages et provoquer leur disparition en ne donnant naissance qu'à des mâles.

L'expérience a déjà été réalisée en laboratoire. L'introduction d'une seule copie du gène a permis la production d'une série d'oeufs contenant 80% de mâles. Les généticiens tentent maintenant d'introduire plusieurs copies du même gène chez une espèce qui se reproduit rapidement. Ceci afin d'évaluer les effets du gène sur plusieurs générations de poissons.

La carpe, originaire d'Europe, a été introduite en Australie il y a une centaine d'années. Aujourd'hui considérée comme une espèce nuisible, sa population représente jusqu'à 90% de celle des poissons dans certaines rivières de l'est du pays. Sa présence contribue grandement à la destruction de l'habitat et à la compétition avec les espèces indigènes.

Les chercheurs du CSIRO prévoient encore sept ans d'expériences avant de pouvoir introduire l'espèce génétiquement modifiée dans les rivières australiennes. Ils devront d'abord montrer que le gène ne risque pas de se transmettre d'une espèce à l'autre, provoquant ainsi la disparition d'espèces indigènes.

 Diffusion Action Santé Environnement 44/48 rue du Capitaine Marchal 75020 Paris

Un chercheur impliqué dans le Clonage de Dolly indique que tout animal cloné est Défectueux

Selon Ian Wilmut, l’un des chercheurs du centre de recherche écossais Roslin, qui a participé au clonage de la brebis Dolly, tout animal cloné est génétiquement et physiquement défectueux.

En 2001, le Professeur Wilmut avait déjà averti que des animaux clonés apparemment sains pouvaient être porteurs de petites anomalies génétiques aux conséquences inconnues.

" Le résultat le plus probable de toutes tentative de clonage humain serait des avortements tardifs, la naissance d’enfants qui ne survivraient pas et, pire encore, la naissance d’enfants qui survivraient mais seraient anormaux ", a expliqueé le Professeur Wilmut.

Il indique que les ovins et autres bétails clonés peuvent être d’une taille anormalement importante, et que les souris peuvent naître avec des placentas ayant jusqu’à quatre fois la taille normale. Il a mené des recherches sur le comportement des molécules de méthyle, qui s‘attaquent à l’ADN de toutes les cellules et contribuent à contrôler nombre de ses fonctions. Il a découvert que la méthylation de l’ADN dans les cellules adultes diffère de manière significative de celle du sperme et des œufs. Ceci signifie que lorsqu’un noyau est pris d’une cellule d’un animal adulte et injecté dans un œuf, la configuration de son ADN diffère à maints égards de celle du sperme.

Le centre de recherche Roslin est l’un des nombreux laboratoires qui ont réclamé un moratoire sur l’usage du clonage humain. le clonage reste une procédure quelque peu imprécise et variable, et ceci est l’expérience universelle en termes de clonage de souris, de bétail de moutons et de chèvres, a indiqué le Professeur Wilmut à la BBC.

Ces commentaires interviennent au moment où la directrice de la société Clonaid, Brigitte Boisselier, a annoncé que le premier clone humain devrait être produit très prochainement.

D’après des sources de presse (BBC)

Cordis Focus 6 mai 2002

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général