Ephémérides de Avril

Pleine Lune le 02 à 17 h 16 (19 h 16 locale) Nouvelle Lune le 17 à 11 h 37 TU (13 h 37 locale)

Le 1er avril à 12 h 00, nous serons le 2 454 192éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Bélier à celui du Taureau le 20 à 11 h 06 TU (13 h 06 locale)

31 mars/1er avril : XV at Ogroni 4380 ; 1/2 avril: I Cuti : mois dédié à Esus et au noisetier (coslos).

^ _ ` a b c d e f g h i

Cholestérol : " A qui profitent les médicaments ? "


Que Choisir Santé numéro 5
Que Choisir Santé s’interroge : " Y a-t-il des preuves pour donner de plus en plus de statines ? ".


" Pas vraiment, répondent deux chercheurs anglo-saxons dans un article qui conteste l’élargissement des recommandations de prescriptions américaines à de plus en plus de personnes non malades ", remarque la revue (" Are lipid-lowering guidelines evidence-based ? ", The Lancet, 20/01/07).


Que Choisir Santé observe ainsi que " chez des personnes déjà atteintes de maladies cardio-vasculaires, il n’y a pas débat : les bénéfices des statines sont incontestables. […] En revanche, la prescription de statines en prévention primaire, c’est-à-dire à des gens non malades mais à risque modéré, n’est pas toujours justifiée par des données scientifiques ".


La revue cite les chercheurs, qui indiquent : " Les statines ne devraient pas être prescrites en prévention primaire aux femmes de tout âge et aux hommes de plus de 69 ans ".
Que Choisir Santé livre la réaction du Dr François Philippe, de l’Institut mutualiste Montsouris, qui déclare que " cet article a le mérite de remettre en cause le concept de base actuel selon lequel plus on abaisserait le taux de mauvais cholestérol, plus on réduirait la mortalité, et ce quel que soit le patient considéré ".
" Il ne faut pas traiter un chiffre de cholestérol mais le risque d’une personne "
, ajoute le praticien.

 

N.B. :

J’avais déjà évoquer ce sujet en juin l’année dernière, j’ajouterai maintenant qu’en plus de cette volonté commerciale d’imposer des médicaments à des gens qui ne se plaignent de rien, j’ai remarqué le phénomène de la substitution : en effet les pharmacie peuvent, et doivent substituer un médicament par un homologue, quant à la molécule active, moins cher, sous peine de refus de tiers payant, le remboursement peut être demandé après achat en renvoyant factures et vignettes à sa caisse d’assurance maladie.

Cette substitution par un produit analogue ne concerne que la molécule prescrite, mais pas les autres constituants de (excipients) du produit fini, et vous pouvez voir apparaître quelques effets secondaires, bénins comme des crampes avec justement un générique d’une statine, ou des effets plus graves comme des allergies, à un colorant par exemple.

Qui sera responsable en cas de problèmes ?