Ephémérides de Mars 2006

Pleine Lune le 14 à 23 h 37 (00 h 37 le 15 local) Nouvelle Lune le 29 à 10 h 16 TU (11 h 16 local)

Le 1er mars à 12 h 00, nous serons le 2 453 796éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Poisson à celui du Bélier le 20 à 18 h 27 TU (19 h 27 local)

28 février/1er mars III at Anaganti 4379 ; 11/12 mars: I Ogroni : mois dédié à Smertios et à l’Aulne (Uernos); 26/27 mars: Nox Talamonos (nuit de la Terre)

^ _ ` a b c d e f g h i

un petit tour d’horizon des virus pouvant venir d’ailleurs

ARBOVIROSES ET ARENAVIROSES

Les arbovirus persistent dans la nature par transmission entre vertébrés et arthropodes hématophages ; ils se multiplient à la fois chez les 2. Les arénavirus appartiennent à la famille des Arenaviridae et sont transmis habituellement par les rongeurs mais présentent parfois une transmission interhumaine.

Arbovirose est une désignation ancienne basée sur des données écologiques ; les changements dans la taxonomie, basée sur la morphologie, la structure et les fonctions virales, ont fait classer les arbovirus en plusieurs familles, notamment les Togaviridae, Flaviviridae, Bunyaviridae et Reoviridae. Les maladies importantes sont présentées selon les syndromes cliniques consultables au Tab. 162-6.

 

 

Il existe > 250 arbovirus (arthropodborne virus = virus transmis par les arthropodes) ; au moins 80 arbovirus immunologiquement distincts sont pathogènes pour l'homme.

Les arbovirus sont transmis aux vertébrés par des insectes piqueurs, principalement moustiques et tiques. Les oiseaux sont souvent des sources d'infection pour les moustiques qui transmettent ensuite l'infection aux chevaux, à d'autres animaux domestiques et à l'homme. L'homme est " une impasse " (c.à.d. accidentel par rapport au cycle naturel et inefficace en ce qui concerne la perpétuation du virus) pour la plupart des agents, mais c'est un hôte définitif (c.à.d. faisant partie du cycle naturel et nécessaire à la transmission de l'infection virale) dans la fièvre jaune urbaine, la fièvre à phlébotomes, l'infection à virus chikungunya et la dengue.

Les arbovirus sont largement distribués dans le monde entier, leur prévalence dépendant des populations de vertébrés inférieurs servant d'hôtes et de vecteurs appropriés.

Les arbovirus peuvent provoquer des syndromes neurologiques (y compris méningite aseptique et encéphalite, arthralgie-arthrite et maladie hémorragique), des maladies fébriles non spécifiques mineures et, très souvent, une infection inapparente.