EPHEMERIDES DE MARS 2001

Pleine Lune le 09 à 17 h 24 TU (18 h 24 local)

Nouvelle Lune le 25 à 01 h 22 TU (02 h 22 local)

Le premier mars à 12 h 00, nous serons le 2 451 970éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Poisson à celui du Bélier le 20 à 13 h 32 TU (14 h 32 local)

^ _ ` a b c d e f g h i

le riz transgénique ( http://terresacree.org/index27.htm)

Vitamine A : 4 kilos de riz transgénique par jour ?

Le riz ProVitamin-A transgénique doit servir à pallier les carences en vitamine A dans le tiers-monde. Nous pouvons sauver des millions de vies fait remarquer le " géniteur " Ingo Potrykus de l’ETH Zurich. L'entreprise Syngenta, qui détient de nombreux brevets sur le riz enrichi en vitamine A, note par ailleurs que le report de la commercialisation de ce riz coûte chaque mois la cécité de 50.000 enfants. Faux! rétorque Greenpeace qui a calculé sur la base des données du producteur qu’une personne devrait manger 4 kilos de riz sec (soit 9 kilos de riz cuit) pour couvrir son besoin journalier en vitamine A. Le riz transgénique contient 1,6 microgrammes de provitamine A par gramme de poids à sec. En comparaison, 1 gramme de carotte en terre en contient 46 à 125 microgrammes (soit env. 80 grammes par carotte). Une véritable "tromperie intentionnelle, c'est la seule manière de qualifier la campagne de propagande massive organisée pour ce riz transgénique, s'insurge Greenpeace. (Communiqué de presse, 9.2.01).

L'homme ne se résume donc pas à ses 30 000 gènes

La complexité viendrait plutôt de l'interaction de ces gènes entre eux. Des mécanismes presque totalement inconnus des chercheurs et qui, à eux seuls, justifient qu'on arrête immédiatement la conception d'OGM destinés à l'alimentation humaine et animale. "Il devient indispensable que l'humanité formule un nouveau mode de penser si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé." Albert Einstein.

"Peu de gênes, beaucoup de complexité" Si les équipes de Celera Genomics et du Human Genome Project clament d'une seule voix qu'il n'existe qu'environ 30 000 gênes au sein du génome humain, plusieurs scientifiques contestent fermement les méthodes de calcul utilisées. Parmi eux, William Haseltine, de l'entreprise Human Genome Sciences, a promis de publier bientôt sa propre analyse. Pour l'heure, les chercheurs semblent admettre que la complexité observée chez les espèces vivantes ne serait pas due aux gênes mais à des mécanismes qui, en combinant l'action des gênes, synthétisent des protéines différentes. Dans la quête d'une explication sur ces mécanismes, la "duplication segmentaire", hypothèse selon laquelle chaque gêne est divise en segments qui se recombinent pour former des protéines différentes, semble être actuellement la plus en vogue. Ce mécanisme serait bien plus actif chez l'être humain que chez la mouche drosophile. Prochaine étape : explorer le passé du génome pour parvenir, peut-être, à déceler à quelle époque ces mécanismes de complexification sont apparus. NYT 13/02

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général