Ephémérides de Février 2010

Février: Pleine Lune le 28 à 16 h 39 (17 h 39 locale), Nouvelle Lune le 14 à 02 h 52 TU (03 h 52 locale)

Le 1er février à 12 h 00, nous serons le 2 455 229éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du Verseau au Poisson le 18 à 18 h 37 TU (19 h 37 locale)

31 janvier/1er février: IV Anaganti 4383; 12/13 février : I At Anaganti : Noxs Marcacion (nuit des chevaliers) ; 26/27 février: I Ogroni 4383, mois dédié à Smertios et à l’Aulne (Uermos).



^ _ ` a b c d e f g h i
11-02-2010 : Procès raisins et pesticides : l'arroseur arrosé !

http://www.univers-nature.com

        En novembre dernier, le MDRGF (1), allié à 4 autres associations européennes, rendait publics les résultats d'une étude mettant en évidence que 99,2% des échantillons de raisins achetés dans diverses grandes surfaces étaient contaminés par des pesticides (en moyenne 6,5 substances différentes par échantillon). Face à cette publication, la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table (FNPRT) avait assigné en justice le MDRGF pour dénigrement du raisin de table et demandait une somme de 500 000 € de dommages et intérêts ...

        Hier, le tribunal a rendu son verdict et débouté la fédération des producteurs de raisins de table. Considérant que la méthodologie suivie dans l’étude avait été présentée de manière détaillée et que les résultats n'avaient pas été dénaturés, le tribunal a rejeté les demandes en dommages et intérêts. Par ailleurs, la FNPRT est condamnée pour procédure abusive, notamment parce que la date de publication de l’étude correspondait à la fin de la saison de commercialisation du raisin. A ce titre, elle devra verser au MDRGF 1€ de dommages et intérêts pour procédure abusive, ainsi que 2000 € pour le remboursement des frais de justice occasionnés.

        Pour François Veillerette, du MDRGF, ce jugement "... légitime totalement le travail du MDRGF et notre droit à réaliser et publier des résultats d’analyse de pesticides contenus dans des produits alimentaires. Il s’agit d’une victoire importante pour la liberté d’expression et pour les droits des contre pouvoirs en général dans ce pays."
Pascal Farcy
(1)Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures

24-11-2008 :
Les raisins de table fortement contaminés par les pesticides

        Au cours du mois d’octobre dernier, cinq organisations environnementales, dont le MDRGF (1) et Greenpeace, ont acheté quelques 124 échantillons de raisins de table dans 16 chaînes de supermarchés, respectivement réparties en Italie, en France, aux Pays-Bas, en Hongrie et en Allemagne. L’objectif de cette opération était d’évaluer la teneur en pesticides des différents produits acquis, en les soumettant à un laboratoire allemand pour qu’il en analyse le contenu. D’un poids minimum d’un kg chacun, les échantillons en question sont majoritairement issus de cultures italiennes (62) et grecques (34) pratiquant une agriculture intensive.

        Approuvés par le réseau Pesticide Action Network Europe (PAN), les résultats ont révélé que 99,2 % des raisins analysés étaient contaminés, soit 124 échantillons sur 125 testés.
        Les analyses ont par ailleurs montré une tendance générale à la concentration de plusieurs pesticides au sein d’un même produit. Ainsi, deux pesticides et plus ont été retrouvés dans 97,6 % des cas, soit une proportion de 121 sur les 124 produits répertoriés. Or, ces cocktails peuvent conduire à des associations entre les différentes substances potentiellement toxiques, exposant le consommateur à un risque sanitaire accru. On estime qu’en moyenne chaque échantillon contenait 6,5 pesticides différents, un échantillon vendu en France arrivant en tête de liste avec pas moins de 16 pesticides distincts.

        Sans surprise au regard des résultats divulgués, la Limite Maximale de Résidus (LMR) a été dépassée dans 6 cas. Selon le MDRGF, ce chiffre ne serait pourtant pas représentatif de la situation réelle, adouci par les nouvelles LMR européennes révisées en 2008 et jugées plus conciliantes. En témoignent les 64 pesticides différents détectés au cours de l’enquête menée, certains recelant des substances cancérigènes, neurotoxiques ou à l’origine de perturbations du système hormonal. Ainsi, l’insecticide " fenitrothion " présente un danger neurotoxique alors que le fongicide " folpet " est officiellement reconnu comme cancérigène par l’Union européenne. Tous deux ont été décelés sur des produits achetés en France, le fenitrothion présentant des niveaux 59 fois plus élevés que ce que la loi permet toujours selon le MDRGF.

        Sur les 24 échantillons de raisins issus des enseignes Aldi, Auchan, Carrefour, Intermarché et Lidl implantées en France, 100 % renfermaient des pesticides et 85 % en contenaient au moins 5. S’il n’y a pas de fumée sans feu, ces données restent cependant proportionnelles au faible nombre d’échantillons prélevés par enseigne.

        Cela n’enlève rien au fait que la contamination du raisin et de ses produits dérivés est avérée depuis longtemps, sans que de réelles actions aient été entreprises pour y remédier. En avril dernier, une étude conduite par les associations du Pesticide Action Network avait ainsi découvert un
taux maximal de contamination des vins européens jusqu’à 5800 fois supérieur aux Concentrations Maximales Admissibles (CMA) autorisées pour l’eau.

        A la lumière de ce bilan, les organisations environnementales à l’initiative de cette démarche en appellent à une responsabilisation des supermarchés, à l’image de la liste noire dressée par la marque Mark et Spencer en Angleterre recensant une soixantaine de pesticides à bannir. Face à la dangerosité des produits incriminés, elles souhaitent également voir l’Union européenne mettre en place des critères d’exclusion pour les substances CMR (Cancérigènes, Mutagènes et Toxiques pour la reproduction) dans le cadre du règlement qui doit être adopté fin 2008 - début 2009.
Cécile Cassier