EPHEMERIDES DE JANVIER 2001

Pleine Lune le 09 à 20 h 25 TU (21 h 25 local)

Nouvelle Lune le 24 à 13 h 06 TU (14 h 06 local)

Le premier janvier à 12 h 00, nous serons le 2 451 911éme jour du calendrier Julien

Pour les naissances, le soleil passera du signe du Capricorne à celui du Verseau le 20 à 00 h 17 TU (01 h 17 local)

^ _ ` a b c d e f g h i

Les OGM interdits en Algérie

	Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont interdits d'importation, de distribution, de  commercialisation et d'utilisation en Algérie. Un arrêté  d'interdiction a été promulgué dans ce sens par le ministère de l'Agriculture au mois de décembre 2000. 

	Il s'appuie sur l'article 13 de la loi du 1er août 1987 qui définit très précisément le "matériel végétal" visé, soit en fait "les plantes vivantes ou parties vivantes de plantes, y compris les yeux greffés, greffons, tubercules, rhizomes, boutures, pousses et semences destinées à la multiplication ou à la reproduction". Tout transfert artificiel de gènes sur ce matériel végétal est donc strictement interdit . Cet arrêté constitue une avancée de l'Algérie sur une question qui est désormais centrale dans de nombreuses régions du monde, y compris dans les pays les plus développés où a été instituée une veille sur les manipulations génétiques. Au-delà de l'énoncé de l'arrêté et de sa terminologie technique, la mesure ministérielle renvoie aussi à des considérants éthiques, civilisationnels et surtout économiques. Le marché des produits génétiquement modifiés, en pleine expansion, est actuellement contrôlé par les grandes multinationales européennes et nord-américaines de l'agroalimentaire qui habillent leur volonté hégémonique sous des considérations humanistes. 

	L'argument du cartel des OGM, nourrir des milliards d'individus en ce IIIe millénaire, ne résiste pas à une réalité du terrain qui montre que ce sont essentiellement les pays en voie de développement qui devraient constituer leur marché. Les OGM ont suscité de vives oppositions tant en Europe qu'aux Etats-Unis d'Amérique où les thèses des grands conglomérats de l'agro-industriel ont été battues en brèche en dépit des campagnes qu'ils avaient menées pour rassurer les opinions. L'arrêté d'interdiction du ministère de l'Agriculture fait de toute évidence barrage à la possibilité, pour les firmes multinationales productrices d'OGM, d'investir le marché algérien car l'importation de produits réputés génétiquement modifiés sera soumise à un contrôle draconien aux termes de l'arrêté de décembre 2000.

	Il n'en reste pas moins que le principe de précaution est toujours à observer car l'interdiction ne serait pas efficiente sans les mesures d'accompagnement qui vont des moyens d'analyse à l'étiquetage. La question fondamentale qui se pose à cet égard est de savoir quelle politique sera mise en œuvre pour soustraire le marché algérien à des produits génétiquement modifiés dont le caractère de dangerosité pour la santé publique est de plus en plus souligné par les scientifiques. Cette ambiguïté qui entoure en grande partie les OGM se retrouve aussi parmi les attendus qui fondent l'arrêté d'interdiction du ministère dans le sens où elle s'inscrit dans l'esprit des grandes consultations internationales autour de la question, et notamment celle de Montréal en janvier 2000, où il était clairement apparu que ces produits, s'ils ne faisaient pas de mal, ne faisaient pas forcément du bien.
Par Amine Lotfi 

http://www.elwatan.com/journal/html/2001/01/06/actualite.htm#Les%20OGM%20interdits%20en%20Alg%E9rie

  • retour sommaire éphémérides mensuelles
  • retour sommaire thèmes des éphémérides
  • retour sommaire général